3 mois avec le Jawbone Up Move

C’est l’heure des bonnes résolutions de début d’année, et l’un des premiers engagements santé, à égalité avec l’arrêt de la cigarette, c’est certainement celui de faire une activité physique régulière. Facile, du moins sur les premiers jours / semaines de 2017, mais comment tenir ses engagements sur la durée ? Un capteur d’activité peut vous aider, et parmi ces capteurs, le Jawbone Up Move saura se faire oublier dans une poche ou au revers de votre bonnet de nuit ! Après 3 mois d’utilisation, je n’y vois que des avantages, à partir du moment où vous acceptez l’énorme inconvénient de partager vos données d’habitude et de déplacement avec un tiers plus ou moins bien identifié.

Gamifier, ou pour les plus francophones, ludifier, c’est appliquer des concepts du monde des jeux à des situations de la vie courante (définition reprise ici : https://fr.wiktionary.org/wiki/gamification). On retrouve ce principe dans différents contextes, notamment professionnels, dans lesquels on cherche à enseigner / apprendre, à ancrer une habitude ou à mieux faire passer une contrainte. Dans notre quotidien, de nombreux sites collaboratifs valorisent les actions de leurs membres en leur attribuant des points, des badges ou des grades qui hiérarchisent la progression de chacun par rapport au groupe. On peut ainsi s’auto-évaluer, se fixer un objectif et même se comparer en défiant ses proches simplement. Gamifier, c’est quantifier la performance de manière ludique.

Un capteur d’activité comme le Jawbone Up Move va permettre au commun d’entre nous de mettre en avant le côté ludique de l’activité physique au quotidien, alors que son aspect gadget connecté est un prétexte idéal pour conserver sa motivation d’une manière pratiquement virale. L’utiliser passe forcément par de l’activité physique.

 

Fonctionnement du Jawbone Up Move :

Couleurs flashy, design simple avec un gros bouton central entouré d’une couronne de LED tournoyantes, le UP Move est simple d’accès et ne souffre d’aucune difficulté pour s’approprier son fonctionnement. Un clic sur le bouton permet de passer du mode jour (LED soleil) au mode nuit (LED lune), c'est-à-dire de comptabiliser le nombre de pas, ou le nombre d’heure de sommeil de la période. Un double clic permet d’illuminer la couronne de LED pour visualiser l’état de complétude de l’objectif du jour. On peut donc se passer pour un temps de son téléphone portable, sans perdre de vue les progrès réalisés.

Évidemment, on aura rapidement besoin d’un Smartphone ou d’une tablette, et d’une connexion pour une utilisation totale du UP Move. Le traceur s’appaire facilement avec les téléphones Androïd (aucun problème avec le Honor 7 sous Android 5 ou 6) et se connectera régulièrement avec votre téléphone pour transmettre les données d’activités ou de sommeil. L’appareil collecte les informations au fil de la journée et les restitue lorsque vous lancez l’application UP de Jawbone, qu’il faudra télécharger sur le Google Store. Lors du premier lancement, Up vous demande de définir vos objectifs quotidiens en nombre de pas, en heure de sommeil, ainsi que votre poids idéal.

 

Ecran d'accueil de l'application UP by Jawbone
Ecran d'accueil de l'application

L’application UP by Jawbone :

L’application est gratuite et très bien faite. Elle compile les données sous forme de 2 histogrammes avec un pourcentage d’atteinte de l’objectif quotidien d’activité et de sommeil. En cliquant sur les barres de progression, on accède au détail des activités par tranche d’heure et à un récapitulatif de la tendance sur une semaine. Une timeline complète l’écran d’accueil ; elle présente ces graphs détaillés et les illustre par des conseils personnalisés. Un code couleurs simple et très différenciant permet de repérer rapidement l’info que l’on cherche : orange pour la journée, violet pour la nuit, blanc pour les conseils et vert pour les calories. Car Up offre également la possibilité de suivre son poids, le nombre de calories absorbées et même l’humeur du jour. L’icône « + » d’ajout permet d’historiser ces éléments. Pour les calories, on accède de plus à une base de données d’aliments qui simplifie la façon de comptabiliser les calories.

Suivi du sommeil Up by Jawbone
Suivi du sommeil Up by Jawbone

 

Que penser du Jawbone Up Move après 3 mois d’utilisation :

L’ergonomie bien adaptée de l’application a été pour moi un élément déclencheur dans le choix d’achat d’un capteur Jawbone, surtout lorsqu’on la compare avec la charte de Fit, application concurrente made in Google, qui frise le ridicule. De plus, il n’est pas possible de suivre son sommeil depuis Fit.

L’application est compatible avec de nombreuses applications plus spécialisées, comme par exemple Runstastic, Lose it, Nest, Strava, et même certains appareils connectés. Les données de ces applications sont prises en compte dans les événements quotidiens, ce qui est très appréciable. A partir d’UP, on peut facilement obtenir une vision 360 de son activité.

Côté sommeil, l'application de référence Sleep As Droid fait cavalier seul, non compatible avec UP. Je ne le regrette pas puisque même si le suivi du sommeil semble plus complet sur cette application, chez moi, elle fait systématiquement planter mon portable au cours de la nuit. Il est de plus mal aisé de laisser son portable sous son oreiller, alors que le petit clip Up est super discret.

Attention cependant, le capteur est un capteur d’entrée de gamme. Il est destiné au plus grand nombre et ne conviendra pas à un usage sportif confirmé ou intense. Si le calcul du nombre de pas semble assez cohérent, surtout lorsqu'on compare les résultats donnés par Fit, et que les activités physiques peuvent être suivies par des applis dédiées, il me semble que le capteur est particulièrement optimiste sur la prise en compte des heures de sommeil. Il rajoute quelques quarts d’heure ici ou là. Comme pour la qualité du sommeil, il ne prend en compte les réveils que si on se lève du lit. 

Le capteur Jawbone Up Move fonctionne à partir d’une pile bouton, ce qui est bien pratique, puisqu’il n’est pas nécessaire de le recharger. La pile est donnée pour une durée de vie de 6 mois. Je ne peux pas dire encore ce qui se passe lorsqu’il ne reste plus assez d’énergie pour faire tourner le capteur. En fin de vie de la pile, le capteur s’arrête-t-il d’une façon nette, ou bien est-ce qu’il devient instable (connexion / déconnexion) ce qui transformerait l’avantage de ne pas avoir à le recharger en réel inconvénient.

Le capteur peut être monté sur un clip ou sur un bracelet. On peut donc le porter au poignet, ou à la ceinture si l’on porte déjà une belle montre connectée. La pince du clip est suffisamment rigide pour tenir accrocher à un revers de poche ou de pantalon sans pour autant qu’il se décroche. Certains packs sont proposés avec les deux supports, cependant, leur changement est très fastidieux. Il est donc difficile de passer par exemple d’un mode clip pour la journée à un mode bracelet pour la nuit.

Enfin, attention si vous êtes tête en l’air, le Jawbone Up Move ne passe pas automatiquement du mode jour au mode nuit. Il ne faut pas oublier d’appuyer sur le bouton au moment du coucher ou du lever pour lui indiquer que vous avez quitté les bras de Morphée. Ne l’oubliez pas non plus en mode clip au fond de votre poche ; avec ces 6,5 grammes, il sait se faire très discret. La solution, le porter constamment à votre poignet ? Le Up n’étant pas étanche, il faudra absolument penser à l’enlever avant la douche.  

 

Fil d'activité Jawbone Up

Fil d'activité Jawbone Up

Points forts :

  • L’interface  de l’appli Android 
  • S’appaire simplement avec Honor 7
  • Le pince ceinture est suffisamment rigide pour que l’appareil ne tombe pas
  • Son prix
  • La possibilité de le connecter avec d’autres applis

 

Points à améliorer :

  • Fonctionnement sur pile
  • Pas facile de passer du mode clip au mode bracelet
  • Pas de détection automatique du sommeil 

 

 

 

Affichages : 321